LE CHANT DES ORQUES

Lorsqu’il lui propose de l’accompagner un mois pour son travail aux Etats-Unis, Sofie hésite, puis accepte, consciente que c’est l’occasion de se rapprocher de lui. Ils s’installent donc à Neah Bay, dans un motel tenu par une Indienne et son fils, Javid, un garçon beau comme un astre. Dès leur première rencontre, c’est le coup de foudre. Tandis que le père de Sofie part en reportage, la jeune fille passe son temps avec Yavid.

Celui-ci lui raconte les histoires de son clan, l’emmène en zodiac voir des orques et travailler sur le canoë qu’il prépare pour les Makah, la grande fête traditionnelle annuelle. Jour après jour, grâce à Yavid, Sofie retrouve confiance en elle et le goût de vivre. Cependant, elle se dispute souvent avec son père, qui supporte mal de la voir grandir, et la fête Makah approchant, elle redoute l’inévitable retour à Berlin…

__________________________________________________________________________________________________________

J’ai été complètement emportée… Bercée par la culture indienne, je me suis retrouvée subitement à Neah Bay, aux côtés de Javid racontant les histoires de son peuple, ou d’anciennes légendes qui semblent si incroyables mais qu’il prend pourtant tant à cœur… Et doucement, on se laisse nous aussi prendre à ces histoires. Je les ai imaginées, et ma tête est devenue une réelle source d’images magiques. La culture Makah m’a vraiment charmée.

On suit donc Sofie et Javid, ce couple qui fait rapidement rêver. ;) Je me suis beaucoup retrouvée dans Sofie. J’ai aimé suivre ses pensées, même si certaines de ses réactions m’ont parues fort susceptibles. Enfin, ça ne m’a pas empêché de la comprendre.

Et Javid, le bel indien, celui qui l’appelle Copper sans aucune moquerie, qui fait preuve que patience et semble la comprendre… On tombe sous son charme à la première occasion, évidemment !

J’ai aimé découvrir les orques, exceptionnelles par de simples descriptions. J’en aurai voulu plus, mais je n’aurai eu qu’à m’acheter un livre documentaire alors :’D Et leur chant… On l’entendrait presque.

Des passages qui m’ont mis le sourire aux lèvres… D’autres qui m’ont fait pleurer. Que d’émotions quand j’y pense ! Cette lecture était simplement magnifique. Simple mais magnifique. Je vous la conseille, on voyage vraiment et la beauté des descriptions est simplement unique !

Le chant des orques
Antje Babendererde
389 pages
12,50 €
*

Publicités

9 réflexions sur “LE CHANT DES ORQUES

    • Absolument oui ! :) C’est mon premier mais il vaut le coup et je me lancerai dans « Lune Indienne », du même auteur, qui se trouve dans ma PAL… J’espère que « Le chant des orques » te plaira !

  1. Oh yeah ! Je suis entièrement d’accord avec toi, je ne pourrai pas plus être d’accord :) Enfin sauf que la susceptibilité de Sofie ne m’a pas marquée, mais bon c’est un détail :)
    Un livre vraiment tout en poésie et en simplicité, qui laisse un sourire sur les lèvres :)

      • Je sais, je sais (a)
        De rien ! Et tu peux prendre Lune indienne quand tu veux, il ne m’a pas autant marquée, ce n’est pas un coup de coeur et pour être honnête je n’en ai pas beaucoup de souvenirs, sinon que c’était une lecture agréable et que j’avais quand même retrouvé ce qui m’avait charmée dans le chant des orques, c’est le principal non ? :))

  2. Sofie est une jeune fille de 15 ans qui vient de perdre sa mère, morte d’un cancer. Son père, photographe, lui propose de l’accompagner aux Etats-Unis pour son travail. Là elle y rencontre Yavid, un jeune indien. Avec lui Sofie en apprendra plus sur les indiens et reprendra goût à la vie. Elle connaitra aussi son premier amour. Sofie est une jeune fille très attachante. Elle souffre beaucoup du décès de sa mère et de l’éloignement de son père. le récit étant à la première personne, il nous est plus facile de s’identifier à elle, de suivre et de comprendre le conflit qui l’habite, ses peines et ses joies. Yavid lui, est un garçon élevé dans le respect et les traditions de son peuple. C’est son aide et la vision des choses qu’il tient de son peuple qui va aider Sofie à reprendre confiance en elle. Ce livre vise en particulier un public assez jeune, et ca se sent, ne serais-ce que dans le style d’écriture. L’auteur utilise un vocabulaire simple, léger, facile à lire et à comprendre. L’histoire est racontée à la première personne, ce qui aide le lecteur à s’identifier à Sofie. Cette lecture a été un réel plaisir.

    • Comme toi je me suis beaucoup identifier à Sofie ! Le style d’écriture m’a plu, c’est vrai que c’est un livre jeunesse mais ça ne m’a pas marqué plus que ça. Un réel plaisir pour moi aussi, contente que ça t’ai plu ! :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s