Chroniques des Enchanteur #2: 17 lunes

Certains secrets changent la vie… D’autres y mettent fin.

Ethan Wate pensait à Gatlin, la petite ville du Sud qu’il a toujours considérée comme sa maison, comme un endroit où rien ne pouvait jamais changer. Puis, il a rencontré une nouvelle arrivante mystérieuse, Lena Duchannes qui a révélé un monde secret caché en plein jour depuis des lustres. Un Gatlin qui abritait des secrets anciens sous ses chênes couverts de mousse et ses trottoirs craquelés. Un Gatlin où une malédiction a marqué la famille de Lena avec des êtres surnaturels puissants pour des générations. Et maintenant qu’Ethan a ouvert les yeux sur la facette sombre de Gatlin, il n’y a pas de marche arrière possible.

__________________________________________________________________________________________________________

J’ai adoré ! :D
L‘histoire est surprenante et je l’ai vraiment appréciée ! Les personnages sont attachants, les deux mondes (des Enchanteurs et des mortels) se croisant, cela donne un autre côté surnaturel à notre monde à nous… Le seul défaut (quand même assez gros) dans cette série c’est que le suspense est toujours concentré à la fin du livre ! :(
Mais bon :D

« Aucun n’a plus de réalité que l’autre. Ils coexistent. »

On s’ennuie un peu au début, avant que la course ne commence vraiment :(. Mais la fin en vaut largement le coup !!! :D
Pour les personnages j’ai beaucoup aimé la nouvelle venue : ‘Liv (Olivia :P). Toujours de bonne humeur, cette jeune fille arrive à Gatlin pour les vacances, travaillant avec Marian (la bibliothécaire que je trouve aussi superbe ! :) Un très beau personnage, secondaire mais important). ;D Vous aurez des surpriiiises !
Je me suis aussi plus attaché à Link (le meilleur ami d’Ethan), toujours près pour une nouvelle aventure, il est prêt à tout pour ses amis, tellement drôle ! Il sait qu’il risque sa vie à tout moment mais ne laisse pas tomber !
On redécouvre Ridley (cousine de Lena, une Sirène, Enchanteresse des Ténèbres qui peut vous faire faire n’importe quoi) mais cette fois, sous un nouvel angle… :) Dans ce 2ème tome, nous la trouvons plus aux côtés d’Ethan, ‘Liv et Link.

De l’autre côté, il y a Lena, bien sûr, elle n’a pas disparue ! … :P. En compagnie d’un certain John, dont on ne connais pas l’identité au début du livre. Personnellement, je ne les ai pas du tout aimé ici ! Lena laissent ses « amis » (plus vraiment amis), ceux qui veulent l’aider, la sauver. Elle les laisse et part avec Ridley et John… John. Tellement mystérieux ! =). Bref je les ai trouvé lâches… Mais bon, c’est fait exprès ! ;)

Mais ils n’y a pas que cette petite troupe du tonnerre dans l’histoire ! Des personnes les traques tous… :o

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

L’histoire…
SPOILER pour ceux n’ayant pas lu le premier tome ;) !!!!!!

… Quelques mois auparavant, j’avais cru notre bourgade immuable. Maintenant que j’avais ouvert les yeux, je regrettais presque que ce ne soit pas le cas.
Parce que, à la seconde ou je m’étais épris d’une Enchanteresse, aucun de ceux que j’aimais n’avait plus été en sécurité. Lena pensait qu’elle était la seule à être maudite. Elle se trompait.
A présent, nous l’étions tous les deux. …

Au départ de l’histoire, c’est la fin de l’année, tout commence à devenir bizarre entre Ethan et Lena. Elle devient distante, part carrément sur la moto d’un gars ! :o
Puis elle ne veut plus voir Ethan, l’évite car elle dit qu’elle est dangereuse. Mais Ethan refuse d’y croire.

« -Évite-moi. »

Évidemment, vous l’auriez accepté vous ? Non. Enfin, je ne crois pas. :) (quoique je ne pense pas qu’il y est quelqu’un parmi vous avec une petite amie Enchanteresse… Si ? :P)
Mais Lena s’éloigne petit à petit de tous, d’Ethan, mais aussi de sa famille. Lorsqu’elle rejoint pour de bon John et Ridley, Ethan doit bien y croire. Là déjà, l’histoire devient plus prenante ! :D Et oui, il y a aussi la 17ème lune de Lena…

Nous suivrons ensuite Ethan, Link, ‘Liv et Ridley… ;) Je ne peux pas vraiment vous dire pourquoi, mais ça ce fera principalement dans les Tunnels ! :D

Sans oublier les rebondissements dans le passé ! Ils sont encore et toujours présents dans le livre, le parsemant de petits retours dans le temps ! Ils  apportent beaucoup à l’histoire, encore plus que dans le tome précédent je trouve. Ethan comprend par leur intermédiaire, des choses surprenantes, nous stressons en même temps que lui et pour rejoindre la réalité, pas toujours facile ! :P

« … Mes doigts avaient à peine effleuré la couverture que j’ai senti le plancher se dérober sous mes pieds et que j’ai dégringolé dans le néant d’un autre monde. … »

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

[Comme je l’ai aussi lu dans plusieurs avis, Lena nous manque !!! :P Non, mais on ne la suit pas beaucoup dans ce tome-ci…]
–> J’ai donc É-NOR-MÉ-MENT aimé ce livre ! Malgré l’attente du début, je ne pouvais plus lâcher ce roman dans le fil de ma lecture !!!

A Gatlin…
« Il n’y avait que deux types de citoyens dans notre ville.
Les bouchés et les bornés : les trop bêtes pour partir et les condamnés à rester. Les autres finissent toujours par trouver une façon de s’en aller. »

Une phrase pensée, entre Ethan et Marian, je voudrais vous la faire partager…

« Je ressens la même chose. Toi et moi sommes seulement postés sur les bords opposés d’un abîme déchiqueté.
Nous sommes tous les deux paumés. »

Un passage…

« … Malheureusement, pour une raison qui m’échappe, toi et ma cousine avez un lien particulier, et tu es peut-être le seul en mesure de la persuader de renoncer avant qu’il soit trop tard. … »

Alors je vous conseille fortement ce livre !!! Une belle histoire j’vous dis ;D !

Chroniques des Enchanteurs #2: 17 lunes
de Kami Garcia & Margaret Stohl
567 pages
18 €
*

:) Pour le premier chapitre… Par là –>

« J’avais cru que notre bourgade, perdue en pleine cambrousse de Caroline du Sud et embourbée dans la vase de la vallée de la rivière Santee, était le centre de nulle part; que c’était un bled où il ne c’était jamais rien passé, et où rien ne changerait jamais. A l’instar de la veille, le soleil impassible se lèverait et se coucherait sur Gatlin sans que ne serait-ce qu’une brise se donne la peine de frémir. Demain, comme tous les jours depuis plus d’un siècle, mes voisins se balanceraient sur le rocking-chairs de leur véranda, tandis que, pareils à des glaçons, touffeur, commérages et intimité fondraient dans leur thé sucré. Par ici, les traditions étaient tellement une tradition qu’il était difficile de les distinguer, enchevêtrées qu’elles étaient dans tous ce que nous faisions ou, plus souvent, ne faisions pas. Naissances, mariages ou funérailles, les chœurs méthodistes ne cessaient de chanter.
Les dimanches étaient consacrés à la messe, les lundis aux courses dans la seule épicerie du coin, le Stop & Shop, astucieusement surnommé le Stop & Steal. Le reste de la semaine impliquait beaucoup de rien et encore une part de gâteau si vous aviez la veine de vivre avec quelqu’un comme la gouvernante de ma famille, Amma, qui remportait tous les ans le premier prix au concours de pâtisserie de la foire du compté. La vieille Mlle Monroe continuait d’enseigner le cotillon, le doigt vide – elle n’en avait que quatre – de sa main gantée de blanc voletant au rythme des chassés qu’elle apprenait aux débutantes. Maybelline Sutter coupait toujours les cheveux du Snip ‘n’ Curl, bien que, au tournant de ses soixante-dix ans et quelques, elle soit devenue presque aveugle et ait désormais tendance à oublier la moitié du temps de fixer un sabot à sa tondeuse et à vous tailler une rayure blanche de moufette sur la nuque. Carlton Eaton ne manquait jamais, qu’il pleuve ou qu’il vente, d’ouvrir votre courrier avant de le distribuer. Quand les nouvelles étaient mauvaises, il vous les annonçait en personne. Il était tellement préférable de les apprendre de la bouche d’un de vos semblables.
Cette ville nous possédait, ce qui était bien et mal à la fois. Elle connaissait la moindre parcelle de nous, nos moindre péchés, secrets et cicatrices. Voilà pourquoi la plupart de ses habitants n’avaient jamais pris la peine de la quitter, et que ceux qui s’en allaient ne revenaient pas. Ce qui aurait été mon cas, cinq minutes après avoir décroché mon bac, si je n’avait pas rencontré Lena. Pour sûr, j’aurais décampé.
Sauf que j’étais tombé amoureux d’une Enchanteresse.
Grâce à elle, j’avais découvert un autre monde sous les fissures de nos trottoirs bosselés. Un univers qui avait toujours existé, caché en plein soleil. Le Gatlin de Lena était un endroit où se produisaient des évènements qui bouleversaient votre vie.
Qui y mettait un terme, parfois.
Tandis que les gens normaux étaient occupés à bouturer leurs rosiers ou à aller chercher des pêches mangées par les vers depuis belle lurette au kiosque installé sur le bord de la route, les Enchanteurs de la Lumière et ceux des Ténèbres, tous doués d’un talent unique et puissant, se livraient une éternelle guerre civile sur un champ de bataille magique où il ne fallait pas espérer voir un drapeau blanc se lever. Le Gatlin de Lena abritait des démons et des périls, ainsi qu’une malédiction qui frappait sa famille depuis plus d’un siècle. Et plus je m’étais rapprochée d’elle, plus son Gatlin s’était confondu avec le mien.
Quelques mois auparavant, j’aurai cru notre bourgade immuable. Maintenant que j’avais ouvert les yeux, je regrettais presque que ce ne soit pas le cas.
Parce que, à la seconde ou je m’étais épris d’une Enchanteresse, aucun de ce que j’aimais n’avait plus était en sécurité. Lena pensait qu’elle était la seule à être maudite.
Elle se trompait.
A présent, nous l’étions tous les deux. »

Publicités

6 réflexions sur “Chroniques des Enchanteur #2: 17 lunes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s